Internat de la réussite

Présentation du projet

 
 
L’internat de la réussite : un outil essentiel pour le territoire

Le chantier de construction de l’internat de la réussite débutera en 2019, pour une ouverture prévue au quatrième trimestre 2020. Fortement attendue, cette structure permettra aux élèves de Miquelon de bénéficier d’un logement de qualité, favorisant le travail, le suivi des parcours et la vie collective… tout ça à deux pas du lycée. L’immeuble reprend les éléments forts de l’architecture locale, réinterprétés dans une construction aux allures contemporaines.

Un outil essentiel pour les élèves de Miquelon

Saint-Pierre et Miquelon est un archipel au patrimoine riche et varié, chargé d’histoire, porteur de nombreux projets au carrefour d’une évolution économique et sociale. Le service de l’Éducation nationale local y occupe une place importante et fédère de très nombreux projets.

L’internat de la réussite, projet ancien, porté par les différents chefs de services mais aussi par d’autres services de l’État revêt ici un caractère unique.

En effet, les élèves de Miquelon, à l’issue de la 3ᵉ, doivent rejoindre l’île de Saint-Pierre afin d’accéder au lycée (soit général soit professionnel). Si des liaisons entre Saint-Pierre et Miquelon existent (1 heure 15 en bateau, 20 minutes en avion), elles demeurent difficiles en raison de la météo et il n’est pas rare que le bateau tout comme l’avion soit annulé. Ces déplacements parfois compliqués ne se vivent pas seulement en hiver. La brume du printemps est aussi un obstacle pour l’avion, les vents le sont tout autant (100 jours par ans le vent est à plus de 30 nœuds soit 60 km/h).

Dans ces conditions, l’hébergement est un réel problème, auquel l’internat de la réussite devrait apporter une solution.

Objectifs du projet

Le programme de construction de l’internat avait pour objectif de répondre aux exigences suivantes :
- Construire un espace favorisant le travail et le suivi des élèves,
- Mettre en place un accueil de qualité, d’assurer le suivi et l’aide aux devoirs, d’assurer la relance pédagogique envers des élèves qui ne bénéficient pas des conditions favorables à leur réussite scolaire.
- Concevoir un bâtiment public de qualité architecturale en s’intégrant dans le paysage existant,
- Concevoir un bâtiment accessible aux personnes en situation de handicap, maîtriser le coût global de l’opération.

Calendrier

Le choix du maître d’œuvre (concepteur) du projet, dans le cadre d’un concours restreint sur esquisse, s’est fait à la mi-décembre 2018. Au terme des délibérations, le choix du jury s’est porté sur le cabinet Victorri A&MO.

Les travaux de construction de l’internat débuteront au printemps 2019, pour une ouverture des portes au 4ᵉ trimestre 2020. La direction des Territoires, de l’Alimentation et de la Mer est chargée de la conduite d’opération (le suivi) du projet.

Voir le projet en images (mise à jour le 27-12-2018)

Vua aérienne de l'internat

<--- Vue aérienne de l'internat, avec le lycée en arrière-plan

Les maisons de l’internat de la réussite s’habillent chacune de leur manteau coloré, protection épaisse face aux rigueurs climatiques locales. Elles respectent l’architecture vernaculaire de l’île, tout en adoptant un mode d’enveloppe durable et facile d’entretien.

Vue à l'angle des rue Jacques Cartier et Marcel Bonin --->

Les maisons de l’internat de la réussite s’habillent chacune de leur manteau coloré, protection épaisse face aux rigueurs climatiques locales. Elles respectent l’architecture vernaculaire de l’île, tout en adoptant un mode d’enveloppe durable et facile d’entretien.

Vue angle jacques Cartier et Marcel Bonin
Façade rue Marcel Bonin

<--- Façade rue Marcel Bonin

La distribution du programme en trois maisons à ossature bois a pour principal intérêt de traiter le programme à l’échelle de l’îlot urbain et de son habitat traditionnel.
Cette conception contribue également à la modération des coûts de construction (technique traditionnelle), facilite l’isolation acoustique entre chambres ainsi que l’appropriation des lieux par les résidents.

Vue en coupe --->

La distribution du programme en trois maisons à ossature bois a pour principal intérêt de traiter le programme à l’échelle de l’îlot urbain et de son habitat traditionnel.
Cette conception contribue également à la modération des coûts de construction (technique traditionnelle), facilite l’isolation acoustique entre chambres ainsi que l’appropriation des lieux par les résidents.

Vue en coupe
Coupe sur le réfectoire

<--- Coupe sur le réfectoire

Le plan est organisé de manière à ce que toutes les pièces bénéficient de lumière naturelle et de vues sur l’extérieur. Après un sas, les étages sont accessibles par un escalier lumineux non encloisonné, desservant les chambres.
La répartition est envisagée comme suit : un étage garçons, un étage filles et une maison par section (2nde, 1re, Terminale).

Les chambres sont conçues de manière à ce que toutes bénéficient d’une large fenêtre sur rue, et leur agencement strictement identique permet une véritable égalité de traitement de tous les pensionnaires.
L’organisation de l’espace est pensée de manière à favoriser l’ordre, le travail et l’intimité. De multiples rangements individuels sont prévus autour du bureau, du lit ou dans la salle de bain. Les lits bretons et leurs écrans mobiles offrent un espace intime à chacun.
Enfin, avec deux douches et deux lavabos pour quatre résidents, la salle d’eau est particulièrement confortable.

Exemple d'aménagement d'une chambre double :

Aménagement chambre double
Aménagement chambre double 2